Vous êtes un vétérinaire

La responsabilité des vétérinaires est envers l’animal ; ce n’est pas à eux qu’il appartient de prouver la maltraitance et de faire condamner les auteurs mais il leur appartient d’être en mesure de donner l’alerte et potentiellement de fournir des éléments pour aider l’enquête.

Tous les vétérinaires ont désormais la faculté de pouvoir signaler au Procureur de la République des faits pouvant constituer une maltraitance animale.

Les vétérinaires doivent tout d’abord avoir conscience du phénomène et intégrer la prise en charge de la maltraitance dans leur pratique. La notion de trauma non accidentel doit faire partie du diagnostic différentiel. Il existe plusieurs indicateurs permettant de repérer et identifier un trauma non accidentel. Le guide Repérer les signes de maltraitance chez les animaux et les humains mis à disposition par AMAH donne des pistes et outils.

L’intégration de la prise en charge des traumas non accidentels suppose également la mise en place de protocoles à suivre. Ces protocoles doivent favoriser la parole et l’échange entre les membres de la clinique, les praticiens.

En vue de déterminer la meilleure conduite à tenir dans le respect des victimes et de la loi, les vétérinaires sont invités à suivre une méthode de cascade décisionnelle simple et pratique venue des États-Unis.

Le processus AVDR pour Ask, Validate, Document and Refer/Report – que nous traduirons en français par Demander, Valider, Documenter et Référer/Rapporter (DVDR) – a été élaboré par le Dr Barbara Gerbert, Directrice du centre pour l’amélioration de la santé et l’étude de la prévention à la faculté d’odontologie de San Francisco.

En suivant ce processus DVDR, il est possible de poser les bonnes questions face à des cas d’animaux manifestement victimes de mauvais traitements et potentiellement de propriétaires victimes de violence domestique, pour tenter d’éclaircir la situation, prendre la décision appropriée et sécuriser le processus.

Pour aider les vétérinaires dans leur mission face à la maltraitance, AMAH a développé avec le soutien du Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires plusieurs documents utiles pour les vétérinaires.

AMAH a mis à disposition des vétérinaires et de leurs équipes un guide pour mieux comprendre et prendre en charge la maltraitance animale et humaine, grâce à des conseils pratiques et légaux. Dans sa version mise à jour en février 2022, il tient compte de la loi 2021-1539 du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale et conforter le lien entre les animaux et les hommes.
Vous pouvez le télécharger ici.

  • Conviction (chatte persane)
  • Enfant auteur